Une semaine de Bourse - Banque et pétrole font plier les indices

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont reculé, pénalisés par les secteurs bancaire et pétrolier. L’indice CAC 40 a clôturé en retrait de 0,93% à 4 332,45 points, portant ses pertes depuis le début de la semaine à 3,54%. L’EuroStoxx 50 a, lui, cédé 1,30% à 2 935,25 points et 3,86%. Les marchés américains ont résisté, le Dow Jones s’apprêtait à finir la semaine sur une hausse de 0,28%.

Les principales statistiques du jour, concentrées aux Etats-Unis, se sont neutralisées du point de vue de leur impact sur les anticipations concernant la politique monétaire de la Fed. Les investisseurs ont tout d'abord pris connaissance d'une inflation légèrement plus forte que prévu en août. L'indice des prix, hors les éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation, a augmenté de 0,3% par rapport à juillet, surpassant le consensus de +0,2%. Sur un an, il a augmenté de 2,3%. En revanche, l'indice de confiance des ménages de l'Université du Michigan a déçu en restant stable à 89,8 en septembre, là où les économistes anticipaient une amélioration à 90,8.

La tendance sur les marchés a été dictée aujourd'hui par les banques et les valeurs pétrolières. Le secteur bancaire a été entraîné à la baisse par Deutsche Bank (-8,5%) qui pourrait avoir à payer un montant bien plus élevé qu'attendu pour régler un litige aux Etats-Unis. Conséquence de leur nouvelle baisse aujourd'hui, BNP Paribas et Société Générale ont figuré parmi les principaux reculs du CAC 40 cette semaine, cédant 6,86% et 6,63%.

Le repli des cours du brut, aujourd'hui et cette semaine, a pesé sur les valeurs qui lui sont liées. Total (-7,41%) a enregistré le recul hebdomadaire le plus prononcé du CAC 40.

A contrario, Air Liquide a été l'une des rares valeurs de l'indice à échapper à la baisse sur la semaine, gagnant 0,63% après avoir lancé une augmentation de capital pour financer l'acquisition de Praxair.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant