Une semaine aux États-Unis : les riches dorment bien, les "prolife" se déchaînent

le
0
Selon une étude, le niveau de radon, un gaz cancérigène, augmente autour des sites d'extraction des gaz de schiste.
Selon une étude, le niveau de radon, un gaz cancérigène, augmente autour des sites d'extraction des gaz de schiste.

Contre l'insomnie, soyez riches

Plus on a d'argent, plus on dort. Telle est la conclusion d'une étude du Center for Disease Control and Prevention (CDC) qui a étudié le lien entre sommeil et revenus. Un peu plus de 35 % des Américains vivant en deçà du seuil de pauvreté - soit 23 550 dollars par an pour une famille de quatre personnes en 2013 - disent dormir moins de six heures par nuit, souvent parce qu'ils cumulent plusieurs jobs pour joindre les deux bouts. Et peu importe si l'on vit à la campagne dans une ferme isolée où il n'y a que le bruit des vaches ou en plein centre-ville à côté d'une voie ferrée, les résultats sont les mêmes. En revanche, près de trois quarts des familles gagnant 94 200 dollars affirment avoir des nuits de plus six heures. Le CDC qualifie le manque de sommeil d'"épidémie de santé publique", car les gens qui ne dorment pas assez sont plus sujets à l'hypertension, au diabète, à la dépression, au cancer... et sont aussi victimes de plus d'accidents de la circulation. L'étude ne dit pas si les milliardaires dorment 12 heures par nuit ou si, au contraire, comme Oncle Picsou, ils ont des insomnies de peur qu'on ne leur vole leur or.

Pour en savoir plus

Baisse du baril, mort du recyclage

La chute des prix du pétrole de plus de 50 % depuis juin est une aubaine..., sauf pour l'industrie du recyclage du plastique. Il est en effet aujourd'hui moins cher pour les entreprises d'acheter du plastique neuf que du plastique...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant