Une semaine à hauts risques pour Hollande

le
0
Économie, social, Europe : le président de la République, qui s'exprimera jeudi devant la presse, prend à revers une partie de son électorat.

À la recherche d'un improbable second souffle. Au milieu d'une semaine presque entièrement consacrée au social, François Hollande s'offre, jeudi, une parenthèse médiatique à l'occasion de la seconde grande conférence de presse de son quinquennat, exercice qu'il avait promis, lorsqu'il était candidat, de renouveler tous les six mois.

Une tribune qui tombe à point nommé pour s'adresser, au-delà des Français, aux syndicats, aux socialistes de l'aile gauche, aux socialistes tout court, à la gauche du PS, aux écologistes et aux communistes tant les mesures que le chef de l'État s'apprête à lancer, ou à assumer, prennent son électorat à revers.

L'obligation d'agir

Cela a commencé dès lundi, avec les premières consultations en vue de la conférence sociale de juin. C'est la réforme des retraites qui est en j...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant