Une sélection de valeurs décotées

le , mis à jour le
1
Michelin fait partie de la sélection de valeurs décotées de Société Générale. (© Manel)
Michelin fait partie de la sélection de valeurs décotées de Société Générale. (© Manel)

Roland Kaloyan et Kevin Redureau à la Société Générale soulignent la faible valorisation relative des grandes valeurs européennes, à 1,6 fois le price to book pour une rentabilité des fonds propres proche de 10%.

Selon les deux stratèges, un nouvel affaiblissement de l’euro (attendu à parité avec le dollar en mars 2016), une stabilisation des marchés émergents et des matières premières, ajoutés à une moindre pression réglementaire sur les entreprises, seraient autant de catalyseurs positifs pour une appréciation des grandes valeurs européennes.

La Société Générale privilégient les grandes valeurs aux petites valeurs qui seraient davantage pénalisées par une hausse du taux directeur aux Etats-Unis et un crédit moins abondant.

Les experts de la banque préfèrent les valeurs décotées (value) aux valeurs de croissance (growth). Les valeurs décotées européennes ont enregistré la moins bonne performance durant le trimestre passé.  

Pour figurer dans la sélection de la Société Générale, les sociétés doivent afficher une capitalisation boursière supérieure à 3 milliards d’euros, une capitalisation des fonds propres (price to book) inférieure à 2, une valorisation du flux de trésorerie (price to cash flow) inférieure à 10, un rendement du dividende supérieur à 3%, une rentabilité des

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • t_n_t le vendredi 30 oct 2015 à 09:33

    Le Revenu pue