Une saison de ski bien lancée

le
0
Les réservations à la montagne sont globalement en avance par rapport à l'an dernier. Pour autant,les professionnels se gardent de tout triomphalisme.

Une avalanche de bonnes nouvelles pour les stations de ski françaises. L'une d'elles, Val Thorens, vient d'être élue meilleure station au monde aux World Ski Awards et la France dans son ensemble a maintenu son statut de première destination mondiale pour les skieurs. Pour ne rien gâter, les chutes de neiges précoces ayant permis l'ouverture de certains domaines dès la fin novembre ont dopé les réservations. Plébiscitée, la semaine du nouvel an affiche des taux d'occupation prévisionnels supérieurs à 80% dans tous les massifs selon une enquête menée par l'Association nationale des maires de stations de montagne et Atout France.

Prudence montagnarde oblige, les professionnels se gardent de tout triomphalisme même si le ski semble bien résister à la crise. «Le poids des réservations tardives ne cesse de progresser, la partie est donc loin d'être gagnée, admet Jean-Marc Silva, directeur de France montagnes, l'organe de promotion des stations. Pour l'instant, les réservations des vacances d'hiver sont en avance mais le mois de mars est un peu en retrait.»

Des vacances de printemps trop tardives

Et surtout la grogne s'étend concernant le calendrier scolaire avec ses vacances de printemps trop tardives pour dévaler les pentes. Là où cette clientèle d'avril représentait jusqu'à 8% du total, elle a dû se contenter d'un maigre 2% l'an passé. Désormais un large front mêlant élus locaux, syndicats patronaux et salariés réclame aux autorités des vacances de printemps qui ne déborderaient plus sur mai. Des revendications sans effet pour l'instant.

En attendant, les dates des fêtes de fin d'année, en plein milieu de semaine, sont, elles, idéales. Traditionnellement plus demandée, la semaine du nouvel an creuse l'écart sur celle de Noël. «C'est une période où l'on part plus volontiers entre amis pour s'amuser, souligne Jean-Marc Silva. Et les stations ont fait beaucoup d'efforts d'animation pour le 31 décembre, entre Tignes qui accueille plus de 20.000 clubbers des neiges, Val Thorens et ses DJ ou La Plagne qui transforme son front de neige en fonds sous-marins.»

Les Russes toujours plus nombreux

Autre tendance pour cette fin d'année: les stations de basse et moyenne altitude (630 à 1250 m) sont très demandées et affichent des taux d'occupation prévisionnels supérieurs aux stations les plus hautes (1700 m à 2600 m): 85% contre 73%. Une situation qui s'explique par les prix plus avantageux pratiqués par les premières et par la confiance des clients qui pensent trouver un bon enneigement partout. Les Vosges affichent ainsi le meilleur score (88%) sur cette période.

Dès janvier et jusqu'à la mi-février, les stations devront se battre pour faire le plein, car les vacances scolaires des étrangers coïncident cette année avec celle des Français. «Sur les 15 premiers jours de janvier nous pourrons compter sur les Russes qui fêtent le Noël et le nouvel an orthodoxes, souligne Vincent Rolland, coprésident de Savoie Mont Blanc Tourisme qui regroupe 110 stations de Savoie et Haute-Savoie. Cette clientèle a progressé de 40% en quatre ans et s'élargit de plus en plus aux classes moyennes, bien au-delà des fortunes bling-bling.» Les stations des Alpes du Nord restent très confiantes dans leur saison, sachant qu'elles sont pour l'instant en légère avance sur 2012/2013, une année record qui s'était soldée par 40 millions de nuitées.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant