Une réserve parlementaire moins opaque mais toujours inégalitaire

le
0

Pour la première fois, l'Assemblée a rendu publique la répartition de la manne de 90 millions d'euros distribuée en 2013 aux députés pour financer des projets et des associations. Si le système a été réformé, il n'en reste pas moins contesté.

«C'est inédit sous la Ve République». Dans son communiqué, Claude Bartolone n'a pas manqué de faire remarquer que la réserve parlementaire, dont l'opacité a été tant décriée, a été rendue publique pour la première fois sous sa présidence. La répartition de cette enveloppe d'environ 90 millions d'euros, qui permet aux députés de financer à leur guise projets locaux et associations, est en effet disponible sur le site de l'Assemblée. Incontestablement, un pas de franchi vers plus de transparence.

En réformant la réserve parlementaire, Claude Bartolone a aussi voulu rendre le partage des subventions plus égalitaire. Jusqu'en 2012, l'enveloppe était répartie «à la tête du client», privilégiant les parlementaires les plu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant