Une réplique de la grotte Chauvet bientôt ouverte au public

le
0
Une réplique de la grotte Chauvet bientôt ouverte au public
Une réplique de la grotte Chauvet bientôt ouverte au public

Rares sont les privilégiés qui ont pu visiter la grotte Chauvet, inscrite au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco ce dimanche. Très rapidement après sa découverte, en 1994, décision a été prise de ne jamais l'ouvrir au public pour la préserver et éviter les mêmes erreurs qu'à Lascaux, détériorée par le trop grand nombre de visiteurs. En revanche, dès 1998, une étude a été lancée pour la réalisation d'une réplique de ce joyau mondial de la préhistoire qui devrait ouvrir au public au printemps 2015.

Le projet en cours est situé à 3 km de la véritable entrée de la grotte, à Vallon-Pont-d'Arc (Ardèche). Là où il y a vingt ans trois spéléologues amateurs, Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel, ont fait une incroyable découverte : une immense cavité ornée des plus anciennes peintures connues à ce jour. Sous leurs yeux, près de 1 000 dessins, dont un incroyable bestiaire de 435 figures animales : ours, rhinocéros, laineux, lions, panthères, bisons, datant de trente-six mille ans pour les plus anciens. Encore plus rare, les murs révèlent une dizaine de mains en négatif et en positif, des représentations de sexes féminins et le dessin du bas du corps d'une femme.

Bien plus grande que Lascaux, exceptionnellement conservée depuis la fermeture de l'accès il y a vingt mille ans, la cavité compte plusieurs salles et galeries sur 800 m de long et jusqu'à 18 m de hauteur. Son sol est lui aussi remarquable puisqu'il laisse apparaître de nombreuses traces de pattes d'ours et d'innombrables ossements de ces animaux.

Le projet de restitution, baptisé caverne du Pont-d'Arc, et dont la première pierre a été posée fin 2012, est extrêmement ambitieux. Il s'agit ni plus ni moins de recréer pour les visiteurs la même émotion que celle ressentie par les découvreurs. « Nous construisons la plus grande réplique du monde, explique Richard Buffat, directeur du syndicat mixte en charge du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant