Une Renault (Alpine ?) pour faire ses courses

le
0
Une Renault dans la course avec des allures de supercar, c'est une belle promesse pour attendre l'Alpine en 2016, en cours de développement à Dieppe.
Une Renault dans la course avec des allures de supercar, c'est une belle promesse pour attendre l'Alpine en 2016, en cours de développement à Dieppe.

Ne nous emballons pas. Même si elle a tout de l'esprit d'une berlinette moderne, la future Alpine en gestation actuellement pour une commercialisation en 2016 n'aura qu'une lointaine ressemblance avec ce prototype destiné à la compétition. L'esprit sportif tout d'abord, un châssis coque en matériaux composites ensuite et un moteur central arrière entraînant les roues postérieures. Mais là s'arrêtent les ressemblances, sauf pour quelques traits esthétiques qui donneront un air de famille à la future Alpine de route, également inspirée par le showcar Dezir. Ce sont en effet les hommes du design, dirigés par Laurens van den Acker, qui ont été conviés à dessiner les grands traits des deux voitures. Pour la R.S. 01, la seule connue pour le moment, seize projets ont été dessinés et c'est celui du Japonais Akio Shimuzu, du bureau de style de Guyancourt, qui a été retenu. Le premier coup d'oeil évoque un profil d'Audi RS8, mais elle est beaucoup plus originale si on y regarde de plus près, et porte fièrement les caractères du Losange. Pour la base technique, c'est une tout autre affaire. Alors que le développement de la future berlinettte, entamé avec le spécialiste anglais Caterham, a capoté (voir notre article), Renault a repris à son compte l'étude de la voiture de route. Celle-ci pourrait avoir quelques grandes similitudes avec cette R.S. 01 qui, elle, ne connaîtra jamais un autre macadam que celui des circuits. Elle a été taillée en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant