Une réforme antisociale pour les nounous

le
2
Pour dégager des ressources et financer la création de nouvelles places en crèche, le gouvernement a décidé de revoir l'ensemble des allocations de garde d'enfants qui bénéficient essentiellement aux familles aisées.

On a tendance à l'oublier mais la réforme des allocations familiales en préparation ne devrait pas se limiter à introduire une dégressivité dans les prestations accordées aux plus hauts revenus. La refonte des aides va aussi inclure une révision des primes pour garder les enfants à domicile ou chez une assistante maternelle, les fameuses aides dites «complément de mode de garde» ou de «prestation d'accueil au jeune enfant».

Ces dispositifs, complexes mais très appréciés, ont été introduits dans la législation il y a une vingtaine d'années pour aider financièrement les familles qui ne bénéficiaient pas de places en crèche. Ils avaient deux vertus. Primo, permettre aux mères de famille de ne pas rester à domicile - comme c'est le cas en Allema...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le mardi 21 mai 2013 à 12:45

    Quand on est en récession on stoppe les gabegies .

  • heimdal le mardi 21 mai 2013 à 12:44

    le Figaro aussi est fortement antisocial !