Une quinzaine d'avions russes ont quitté la Syrie

le
0
    MOSCOU, 16 mars (Reuters) - Une quinzaine d'avions de 
combat, soit un peu moins de la moitié des appareils russes 
basés en Syrie, ont regagné la Russie au cours des deux derniers 
jours, montrent les images de la télévision publique russe.  
    Avant ce redéploiement, on estimait à environ 36 le nombre 
d'avions de combat déployés par Moscou sur sa base aérienne de 
Hmeymime, dans la province syrienne de Lattaquié, une évaluation 
fondée sur les données des images satellite, les images de raids 
aériens et les déclarations du ministère de la Défense.  
    Au moins 15 de ces appareils, parmi lesquels des Su-24, 
Su-25, Su-30 et Su-34, ont décollé de Syrie. Il est impossible 
de savoir en revanche si d'autres avions ont été envoyés de 
Russie.  
    On sait que la Russie dispose aussi sur sa base de Hmeymime 
d'au moins 14 hélicoptères militaires et de drones de 
reconnaissance.  
    Lundi, le président Vladimir Poutine a annoncé le retrait, à 
partir de mardi, du gros des forces russes actuellement en 
Syrie, estimant que les objectifs poursuivis lors de la campagne 
lancée fin septembre par Moscou avaient été largement atteints. 
  
    La Ligue arabe a salué mercredi cette décision, qui 
représente selon elle une "étape positive et importante" pour le 
succès des négociations de paix de Genève et pour stabiliser la 
trêve entrée en vigueur le 27 février en Syrie et plus ou moins 
respectée par les belligérants.  
    Le porte-parole de la délégation syrienne aux pourparlers de 
Genève, Bachar Dja'afari, a assuré que "la décision russe de se 
retirer partiellement de Syrie a été prise conjointement par le 
président Poutine et le président (Bachar al) Assad".  
    "Ce n'était pas une surprise pour nous", a-t-il dit. 
 
 (Andrew Osborn, Maria Vasilyeva ,avec Mostafa Hashem au Caire; 
Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant