Une quarantaine de membres de Boko Haram tués au Cameroun

le
1

YAOUNDE, 29 décembre (Reuters) - Au moins 41 membres de la secte Boko Haram ont été tués ce week-end par l'armée camerounaise à la frontière nigériane, a fait savoir Yaoundé. Le mouvement islamiste, qui menait jusqu'ici des raids ponctuels depuis ses bases du nord-est du Nigeria, a lancé cinq assauts simultanés dans la région, a indiqué le ministre de l'Information Issa Tchiroma. Plusieurs milliers de militaires camerounais ont été déployés dans le Nord pour lui faire face et l'aviation est pour la première fois intervenue dimanche. "Des unités du groupe Boko Haram ont attaqué Makari, Amchide, Limani et Achigachia dans le cadre d'un changement de stratégie consistant à occuper les forces camerounaises sur différents fronts, ce qui les rend plus vulnérables du fait de la mobilité et du caractère imprévisible de leurs attaques", a déclaré dimanche soir Issa Tchiroma. Trente-quatre combattants islamistes ont été tués à Chogori et sept autres ont trouvé la mort près de Waza, a-t-il précisé, faisant état d'un tué dans les rangs des forces gouvernementales. (Tansa Musa, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le lundi 29 déc 2014 à 14:21

    Beau succès de l'Armée camerounaise.