Une quarantaine d'arrestations à Hong Kong lors d'une manifestation

le
0

(Bilan actualisé) HONG KONG, 2 mars (Reuters) - La police de Hong Kong a annoncé lundi avoir procédé à 38 arrestations en marge d'une manifestation qui a dégénéré en affrontement avec les forces de l'ordre, dernier signe en date des tensions que suscite l'influence chinoise dans la ville. Les manifestants, au nombre de 400, protestaient contre le système des "permis multi-entrées" qui autorise des négociants de Chine continentale à venir acheter des biens à Hong Kong pour les revendre plus cher de retour chez eux, notamment à Shenzhen. Ce commerce parallèle est considéré comme un facteur de hausse des prix et de nuisance à Hong Kong, et notamment dans le quartier de Yuen Long, dans les Nouveaux Territoires qui jouxtent la frontière chinoise, où la manifestation avait lieu. "Nous ne pouvons pas nous déplacer en raison des montagnes de marchandises qu'ils accumulent dans nos rues. Nous ne devons plus endurer cela en silence", explique un des manifestants, King Lee. Mais des manifestants ont également appelé à "renverser le Parti communiste chinois". Ils ont bloqué la circulation routière en érigeant des barricades au moyen de poubelles. La police a fait usage de gaz poivré pour les déloger. Une porte-parole de la police hongkongaise a précisé lundi que 38 personnes, âgées de 13 à 74, avaient été arrêtées. La protestation vient à la suite d'une série de manifestations contre des visiteurs venus de Chine continentale sur fond de nationalisme hongkongais. Hong Kong a été secoué l'an dernier par deux mois de manifestations de militants démocrates qui réclament le droit d'élire librement leurs futurs représentants. (Venus Wu et Bobby Yip; Benoît Van Overstraeten et Henri-Pierre André pour le service français)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant