Une quarantaine d'anciens gardes d'Auschwitz pourraient être jugés

le
0
L'office allemand chargé d'enquêter sur les crimes nazis va transmettre leurs dossiers à la justice pour d'éventuelles poursuites.

Plus de soixante-dix ans après, l'Allemagne continue de traquer les criminels du régime nazi. L'Office central de Ludwigsburg, une ville du sud-ouest du pays, chargé d'élucider les crimes nationaux-socialistes, a annoncé mardi qu'il allait transmettre à partir de la semaine prochaine à la justice allemande les dossiers de quelque 40 anciens gardes du camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz, installé par l'Allemagne nazie en Pologne.

L'Office central, qui n'a pas les compétences pour lancer lui-même des poursuite judiciaires, avait annoncé en avril dernier l'ouverture d'enquêtes préliminaires concernant une cinquantaine d'ex-gardes présumés. Mais certains d'entre eux sont morts entretemps. «Les personnes mises en cause n'ont jusqu'ici pas été informées» qu'elles étaient dans le collimateur de la justice, a i...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant