Une qualification qui fait du bien pour Laurent Blanc

le
0

Victorieux du FCL (1-0), mardi soir, le coach parisien Laurent Blanc affiche sa satisfaction après la qualification pour la finale de la Coupe de France.

Grâce à une réalisation de l’inévitable Zlatan Ibrahimovic, le Paris Saint-Germain s’est imposé mardi sur la pelouse de Lorient et valide son billet pour la finale de la Coupe de France. La manière n’a forcément été au rendez-vous, mais l’essentiel est ailleurs pour Laurent Blanc. « Nous sommes soulagés, a expliqué le coach des coéquipiers de Salvatore Sirigu à l’issue de la rencontre. Il fallait gagner ce match-là, il fallait ne rien lâcher. On devait démontrer l'état d'esprit que l’on a eu, même sans être brillant. On est tous unanimement d'accord pour dire cela, mais en Coupe, c'est le résultat qui compte. À Lorient, c'est toujours des matchs compliqués. D'abord à cause de la qualité de Lorient, mais aussi certainement des conditions de jeu qui ne sont pas habituelles. Mais on ne va pas se retrancher derrière ça. (…) Dans le monde du sport et le monde tout court, l’échec fait partie de notre carrière. On peut échouer en Coupe d’Europe. Cela fait partie d’une carrière, d’une saison. Le plus dur, c’est de rebondir. Ce n’est pas facile mais on y arrive. » Une satisfaction partagée par Serge Aurier, le latéral droit du club de la Capitale. « C'était un terrain difficile, ils ont l'habitude de jouer sur un synthétique mais pas nous. Ils ont plus de facilité à domicile, on savait que ce serait compliqué. Il fallait répondre présent. Une demi-finale, ça se gagne, on voulait tous aller en finale. Tout le monde est heureux, l'important était de nous qualifier et de retrouver ce qui avait fait notre bonheur jusque-là. On a fait un bon match contre Caen ce week-end, il fallait confirmer. C'est chose faite. »  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant