Une professeur impose une minute de silence pour Merah

le
0
Luc Chatel a demandé la «suspension immédiate» de cette enseignante d'anglais d'un lycée de Rouen

Pour elle, Mohamed Merah est une «victime», et son lien avec al-Qaida aurait été «inventé par les médias et Sarko»: une professeur d'anglais de 56 ans, enseignant dans le lycée Gustave-Flaubert de Rouen, a suggéré à la vingtaine d'élèves de sa classe de faire une minute de silence, à la mémoire du tueur présumé de Toulouse et Montauban, a révélé vendredi le quotidien Paris Normandie , sur son site Internet.

La scène s'est passée vendredi matin, vers 8 heures. Scandalisés, les lycéens ont refusé de rendre hommage au suspect abattu la veille par le Raid. La plupart ont quitté la salle - seule une demi-douzaine est restée -, puis ont écrit une lettre au proviseur de l'établissement pour raconter le déroulement de ce cours, censé porter sur le patriotisme des Indiens d'Amérique. «(Elle) a tout d'un coup dérivé sur un autre sujet: l'affaire Mohamed Merah. Il est tout d'abord inapproprié de parler de cette affaire en cours d'anglais et de plus, elle a sou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant