Une prof écartée d'un poste parce que «mère de famille»

le
0
Une enseignante en histoire de Limoges n'a pas été prévenue d'une offre de poste en classe préparatoire au motif que la charge de travail serait trop importante par rapport à sa situation personnelle.

Sexiste, l'Education nationale ? Une enseignante en histoire de l'académie de Limoges a été récemment écartée d'une offre de poste en classe préparatoire littéraire au motif que la charge de travail était trop importante pour cette «mère de famille», révèle une source syndicale, confirmant une information de Libération.

L'affaire semblait pourtant avoir démarré sur un simple malentendu. L'enseignante avait appris par hasard de ses collègues - masculins - qu'un poste se libérait en khâgne dans l'académie. S'étonnant de ne pas avoir reçu l'information de l'inspectrice pédagogique régionale (IPR), comme la procédure le notifie, elle lui avait alors écrit pour le lui signaler. La réponse de l'inspectrice l'a laissa sans voix :

«Chère collègue,

Ce n'est pas un oubli de ma part, ce poste demande une énorme charge de travail très peu compatible avec le métier de mère de famille (même si les choses évoluent c'est très lent), je ne l'ai donc signalé qu'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant