Une production mondiale d'orge stable en 2012

le
0

(Commodesk) Pour 2012-2013, FranceAgriMer prévoit une production mondiale d'orge stable. Dans son « bilan céréalier/oléoprotéagineux » du mois de juillet, l'établissement publique français des produits de l'agriculture et de la mer, estime à 135 millions de tonnes la prochaine récolte d'orge.

L'Union européenne est à l'origine de 40% de la production mondiale d'orge. En France et en Allemagne, les terres semées en orge ont subit d'importantes gelées en hiver, pour compenser, au printemps, les agriculteurs ont réensemencé les terres, ce qui présage, selon le Conseil International des Céréales (CIC), une hausse de 2 millions de tonnes de la production pour 2012-2013.

En Espagne en revanche, la production d'orge devrait baisser de 2 millions de tonnes suite à la grave sécheresse de 2012. L'Ukraine a également perdu près de 400.000 hectares de semis à cause d'un hiver rude. Enfin, le sud de la Russie et le Caucase nord, deux grandes régions céréalières, ont manqué de pluie les six premiers mois de l'année 2012.

Quant aux autres pays producteurs, la récolte des Etats-Unis et du Canada devrait passer de 11,7 à 14 millions de tonnes car il y a plus de surfaces plantées. L'Argentine continue d'augmenter sa production qui pourraient atteindre 5 millions de tonnes en 2012 car, au contraire du blé, il n'y a pas de taxe sur cette céréales. En Australie, la récolte devrait reculer légèrement et atteindre 8,2 millions de tonnes certains producteurs ont préfèré se tourner vers le colza.

La production de 2011-2012 était également de 135 millions de tonnes (contre 124 millions la récolte précédente) ce qui n'est pas suffisant pour satisfaire la consommation mondiale actuelle de 136 millions de tonnes. Le marché est donc très tendu avec des prix élevés et des stocks faibles.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant