Une pro-Européenne à la tête de la diplomatie en Géorgie

le
0

TBILISSI, 11 novembre (Reuters) - Six jours après avoir démissionné de son poste de vice-ministre des Affaires étrangères du gouvernement géorgien, Tamar Berouchachvili a été nommée mardi à la tête de la diplomatie de l'ex-république soviétique. Elle a été convaincue par le Premier ministre, Irakli Garibachvili, au prise avec la fronde de ses ex-alliés du parti des Démocrates libres qui ont annoncé la semaine dernière leur départ de la coalition. La crise politique a été provoquée par le limogeage du ministre de la Défense, le pro-occidental Irakli Alassania, sur fond d'incertitude sur la ligne politique du gouvernement, pris entre le rapprochement avec l'Union européenne et l'Otan et le souci de ne pas froisser la Russie. Son éviction a provoqué les démissions en cascade de la ministre des Affaires étrangères, Maïa Panjikidze, du ministre d'Etat chargé de l'Intégration européenne et euroatlantique Alexi Petriachvili et de Tamar Berouchachvili. (voir ID:nL6N0SV4JH ) Mais cette dernière est revenue sur sa décision, l'expliquant par une "incompréhension d'ordre émotionnel", et a accepté d'être promue au rang de ministre, affirmant avoir été rassurée par le Premier ministre sur le cours pro-occidental de la politique étrangère de son pays. "Je veux réitérer que le choix européen est le choix du peuple géorgien tout entier", a souligné le Premier ministre dans un communiqué annonçant sa promotion. "Tamar Berouchachvili contribuera de manière significative à cet objectif", a ajouté Garibachvili. (Margarita Antidze; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant