«Une prise de conscience salutaire et bienvenue»

le
0

INTERVIEW - Henri de Castries, PDG d'Axa, juge que le pacte de responsabilité détaillé par François Hollande va dans le bon sens mais reste vigilant. Il attend une mise en œuvre en urgence.

LE FIGARO. - Avez-vous le sentiment que le chef de l'État a amorcé un tournant en matière de politique économique?

Henri DE CASTRIES. - Les propos du chef de l'État traduisent une prise de conscience salutaire et bienvenue de la gravité de la situation du pays et de la nécessité de lui redonner de la compétitivité. Il y avait urgence. C'est la première fois que beaucoup de choses importantes ont été dites de façon aussi claire: l'urgence d'engager une forte baisse de la dépense publique, et la prééminence de l'économie de l'offre. C'est un sujet fondamental et notre seule option dans une économie ouverte. Il n'y a en effet pas de croissance durable sans une offre compétitive.

Le modèle français a été trop longtemps...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant