Une prime de 2500 euros pour inciter les migrants à rentrer dans leur pays d'origine

le
3
Une prime de 2500 euros pour inciter les migrants à rentrer dans leur pays d'origine
Une prime de 2500 euros pour inciter les migrants à rentrer dans leur pays d'origine

 2500 euros, c'est le montant maximum de la prime exceptionnelle qui sera accordée aux migrants qui accepteront de rentrer dans leur pays, dans le sillage du démantèlement de la «Jungle» de Calais . Cette proposition du gouvernement qui pourra être assortie d'une d'aide sur place pour la réinsertion socio-professionnelle des partants n'est toutefois valable que jusqu'à la fin de l'année, a-t-on appris mercredi auprès de l'Ofii.

 

«Le gouvernement a temporairement décidé de porter à 2500 euros le montant maximum d'aide au retour pour les étrangers (hors Union européenne ou pays dispensé de visas) acceptant de renter volontairement dans leur pays», a indiqué Didier Leschi, le directeur général de l'Ofii (Office français d'immigration et d'intégration). Cela représente une augmentation conséquente de la prime, puisque l'allocation de base de 650 euros, qui avait déjà été augmentée une première fois de 350 euros en octobre, est désormais majorée de 1850 euros, précise un arrêté du ministère de l'Intérieur daté de début novembre.

 

Jusqu'à 10 000 euros pour leur réinsertion socio-professionnelle

 

Il s'agit toutefois d'une action ponctuelle, concernant uniquement le demandes faites «avant le 31 décembre», selon le texte. Dans le sillage du démantèlement du bidonville calaisien, l'idée est d'«augmenter significativement le nombre de départs volontaires aidés» a précisé Didier Leschi, notamment pour les quelque 7000 migrants évacués de la «Jungle» et logés en Centres d'accueil et d'orientation (CAO). «Les Afghans sont sans doute les plus intéressés», a-t-il ajouté, alors que 400 d'entre eux ont pu bénéficier du dispositif depuis le début de l'année -- contre 19 en 2015 sur la même période.

 

Au total, l'Ofii a procédé à 3051 retours cette année et «nous allons en faire aux alentours de 4500 sur l'année pleine, c'est-à-dire presque autant que l'année dernière», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 il y a 3 mois

    Et bientôt une autre prime pour les faire venir ??? Ce gouvernement marche sur la tête...

  • bordo il y a 3 mois

    Tu parles ! Ils palpent le ftic et ils reviennent.

  • M7166371 il y a 3 mois

    des primes versées aux clandestins avec nos impôts , hallucinant ! un bel appel d'air en direction des chasseurs de primes !