Une PME française livre du charbon en Chine

le
0
Avec sept gisements exploités en Indonésie, Sparkling Commodities vise également le marché indien.

C'était il y a tout juste un an: Sparkling Commodities affrétait sa première cargaison de ­charbon en direction de la Chine. Un bateau de 50.000 tonnes, le ­premier d'une longue série, en même temps qu'une nouvelle étape dans la trajectoire de Michèle ­Assouline: cette ingénieure Arts et Métiers, spécialiste du trading d'électricité à l'heure de l'ouver­ture à la concurrence du marché français, a choisi en 2009 de se ­lancer dans l'exploitation et le commerce de minerais.

Les actifs de cette PME, basée à Paris et Hongkong, sont situés en Indonésie. «Un portefeuille de sept gisements pour le moment, trop ­ciblés pour être exploités en direct par de grands groupes mais dont la qualité calorifique nous permet de vendre dans de bonnes conditions aux électriciens chinois», commente Michèle Assouline. Car même si la Chine est, de loin, le premier producteur mondial de charbon, le pays n'hésite pas à importer. Entre autres avantages, les gisements indoné

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant