Une «pluie de taxes» pour financer le Grand Paris 

le
0
Le Medef chiffre à 500 millions le montant des prélèvements envisagés pour financer le futur réseau de transport.

Une «pluie de taxes», dixit le Medef Ile-de-France, va s'abattre sur les contribuables franciliens ! Alors que le flou règne toujours sur le tracé du futur grand réseau de transport qui entourera Paris - la consultation publique entre les projets de supermétro défendu par le gouvernement ou Arc express défendu par la région étant programmée jusqu'à fin janvier - la «Société du Grand Paris» (SGP) voit ses premières sources de financement se préciser.

Le projet de loi de finances rectificative de 2010, présenté mercredi en Conseil des ministres, propose ainsi plusieurs nouvelles «dispositions fiscales» pour la financer. Si les entreprises d'Ile-de-France sont les plus directement touchées, les ménages ne seront pas totalement épargnés. Ils échappent finalement à la taxe pourtant votée en début d'année sur les plus-values immobilières qui seraient réalisées autour du réseau. Mais celle-ci est remplacée par une «taxe spéciale d'équipement spécifique

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant