Une plainte visant Christiane Taubira jugée recevable

le
10
UNE PLAINTE VISANT CHRISTIANE TAUBIRA JUGÉE RECEVABLE
UNE PLAINTE VISANT CHRISTIANE TAUBIRA JUGÉE RECEVABLE

PARIS (Reuters) - La plainte déposée par Patrick Buisson le 13 novembre dernier contre la ministre de la Justice Christiane Taubira pour "prise illégale d'intérêt" a été jugée recevable par la cour d'appel, a-t-on appris lundi auprès de l'avocat du journaliste.

Un juge d'instruction devrait donc être nommé dans les jours à venir, précise Le Figaro.fr, qui a révélé l'information.

Le parquet général examine cependant l'opportunité d'un pourvoi en cassation, le délai étant de cinq jours, soit jusqu'à mercredi, a-t-on précisé de source judiciaire.

Patrick Buisson, visé indirectement par des plaintes concernant les sondages commandés par l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, reproche à la ministre de la Justice d'être membre du comité de parrainage d'Anticor.

Ce statut est à ses yeux incompatible avec sa fonction puisque cette association anticorruption a porté plainte pour détournement de fonds publics et favoritisme dans l'affaire visant l'ex-conseiller de l'ancien président.

La plainte de Patrick Buisson pouvait être classée sans suite, transmise à la Cour de justice de la République (CJR) - en principe compétente pour les actes commis par un ministre dans l'exercice de ses fonctions -, ou traitée selon le droit commun.

"La cour d'appel a choisi la voie naturelle du droit commun. Je n'ai pas compris ou plutôt j'ai bien compris pourquoi le parquet avait tenté de nous renvoyer devant la CJR", a dit à Reuters l'avocat de Patrick Buisson.

Me William Goldnadel a rappelé que la garde des Sceaux avait loué l'action de l'association Anticor dans un communiqué de son cabinet daté du 13 novembre 2012, mais que cet acte était "détachable de sa fonction", comme l'a confirmé la cour d'appel.

Selon la plainte, la ministre a violé les règles de séparation des pouvoirs et a nécessairement eu une influence sur l'ensemble des magistrats instruisant l'affaire des sondages de l'Elysée.

En novembre dernier, Patrick Buisson avait publié dans Le Figaro une tribune intitulée "J'accuse Christiane Taubira". Il lui reprochait d'être "partie prenante d'une opération qui vise à instrumentaliser l'autorité judiciaire à des fins exclusivement partisanes".

Gérard Bon, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • RVM21 le mardi 28 jan 2014 à 11:30

    en tôle la taupe!!!

  • scheyde1 le mardi 28 jan 2014 à 08:33

    Elle pourrait se raser les moustaches. C'est un minimum tout de même.

  • dgui2 le lundi 27 jan 2014 à 11:52

    Si on lui en veut, ce n'est pas parce qu'elle est noire, c'est PARCE QU'ELLE NOUS POMPE L'AIR ! (et je suis poli).... Elle passe son temps à dresser les Français les uns contre les autres. C'est d'ailleurs en partie grâce à elle que Jospin est TOMBE le 21/04/2002...

  • DonCorly le samedi 25 jan 2014 à 15:59

    Si on commence à secouer le cocotier, elle risque de tomber de haut !

  • l.badet- le vendredi 24 jan 2014 à 18:35

    Vive le dogmatisme de la gauche!

  • bearnhar le jeudi 23 jan 2014 à 16:52

    Pour rappel c'est grace à elle que le FN est arrivé au 2e tour de 2002._Sinon qqun peut nous dire ce qu'elle a fait, POUR LES VICTIMES, depuis son arrivée ?

  • lm123457 le lundi 20 jan 2014 à 19:23

    Son mari lui en veut à mort d'avoir déserté la cause de l'indépendance guyanaise.

  • mlaure13 le lundi 20 jan 2014 à 19:06

    jp.magne...+1...:-)

  • Gary.83 le lundi 20 jan 2014 à 19:01

    au gnouf elle pourra voir son fils, qui y est déjà !!!

  • jp.magne le lundi 20 jan 2014 à 18:50

    Mais non le mur n'existe plus depuis longtemps. A la fin ils l'avaient pris pour un miroir, c'était trop dur à supporter ...