Une partie du monde médical se lance dans la grève

le
0
GROGNE CHEZ LES MÉDECINS
GROGNE CHEZ LES MÉDECINS

PARIS (Reuters) - Des chirurgiens libéraux et internes des hôpitaux français ont lancé lundi une grève illimitée, tandis que plusieurs syndicats et coordinations de médecins prévoient de manifester les jours prochains contre la politique gouvernementale.

Selon la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), jusqu'à 70% des 1.100 cliniques et hôpitaux privés devraient être concernés à des degrés divers par le mouvement.

A l'appel de l'Intersyndicat national des internes des hôpitaux) (ISNH), 4.000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté lundi après-midi à Paris entre la gare Montparnasse et le ministère de la Santé.

Le Bloc, syndicat majoritaire chez les spécialistes de bloc opératoire, ainsi qu'une vingtaine de syndicats minoritaires et de coordinations, prévoient pour leur part de manifester dans la capitale mercredi prochain.

Dans les cliniques concernées, les interventions chirurgicales ont le plus souvent été déprogrammées et repoussées. Pour les urgences, les patients sont dirigés vers les hôpitaux.

Les contestataires rejettent l'accord sur les dépassements d'honoraires signé fin octobre par les trois syndicats de médecins majoritaires (CSMF, SML, MG France) à l'issue d'une longue négociation avec l'assurance maladie et les complémentaires santé, qu'ils jugent trop contraignant.

"On a tout mélangé. 150% (de dépassements d'honoraires autorisés) c'est pour tout le monde. Mais la chirurgie c'est quand même particulier", a dit Philippe Cuq, président du Bloc, sur France Info.

MARISOL TOURAINE DÉFEND L'ACCORD

Selon lui, les dépassements d'honoraires compensaient ces dernières années le quasi blocage des tarifs depuis plus de 30 ans, avec 6,5% d'augmentation par exemple pour certaines opérations.

Les chirurgiens regrettent également que les mutuelles, qui ne rembourseraient que moins d'un tiers des compléments d'honoraires, n'aient fait aucun effort durant la négociation.

Les mots d'ordre variés traduisent un mécontentement plus général sur les conditions de travail dans les hôpitaux et la liberté d'installation des médecins.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a rappelé que l'accord sur les dépassements d'honoraires avait été signé "par la majorité des syndicats représentatifs" mais a assuré que sa porte était "toujours ouverte".

Elle a jugé qu'il s'agissait d'un accord bon à la fois pour les patients "qui pourront être mieux remboursés" et pour les médecins "dont le remboursement de certains actes par l'assurance maladie va augmenter", d'autant plus qu'il "dissuade les dépassements excessifs".

Marisol Touraine a assuré que "les patients n'ont aucune raison de s'inquiéter", car "tout a été fait pour que les différents services fonctionnent dans les hôpitaux."

Julien Langlet, président du Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris (SIHP), lui-même membre de l'ISNI, a estimé que le mouvement pourrait durer "au moins une semaine à dix jours".

"Nous, jeunes médecins, qui sommes l'avenir de la profession, nous ne nous reconnaissons absolument pas dans les organisations" syndicales qui ont signé l'accord, a-t-il expliqué à la presse.

Le CISS, un collectif d'associations de patients, a jugé que la grève ne se faisait pas dans l'intérêt des usagers mais dans celui de "certaines catégories". "Cette grève est quasi exclusivement menée dans la préservation des intérêts des médecins concernés. Cessons de prendre les prétendus pigeons pour des oies blanches !" écrit-il dans un communiqué.

Par ailleurs, Marisol Touraine a réaffirmé que le gouvernement n'avait pas l'intention de remettre en cause la liberté d'installation des médecins, dénonçant dans Le Parisien "des rumeurs infondées" à ce sujet.

"Je le répète ici clairement, le gouvernement n'a jamais eu et n'a pas le projet de limiter la liberté d'installation" des médecins, assure la ministre de la Santé.

Myriam Rivet et Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant