Une organisation islamique appelle à «résister au bouleversement du modèle familial»

le
0
Une organisation islamique appelle à «résister au bouleversement du modèle familial»
Une organisation islamique appelle à «résister au bouleversement du modèle familial»

Le président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) Amar Lasfar a appelé samedi à «résister au bouleversement du modèle familal», invitant les musulmans à participer aux grands débats de société comme «l'avortement» ou «l'euthanasie».

«La brutalité des changements sociétaux sur le mariage et la famille, en 2013, nous ont secoués», a déclaré Amar Lasfar au deuxième jour du congrès annuel des musulmans de France, au Parc des expositions du Bourget (Seine-Saint-Denis). «Il est étrange qu'à notre époque où l'on prône le retour au naturel on s'en éloigne encore plus» sur le plan familial, a poursuivi le président de l'UOIF, avant de critiquer la loi sur le mariage pour tous.

Cette loi a «marqué un pas supplémentaire vers la dislocation de la famille», a estimé Amar Lasfar. Dans ce contexte, les parents doivent se poser en « modèle et résister au bouleversement du modèle familial», a-t-il ajouté.

Ce congrès de l'UOIF, organisation considérée comme proche des Frères musulmans, constitue le plus important rassemblement musulman du monde occidental. Il attire chaque année plus de 100.000 visiteurs.

Tariq Ramadan et la Manif pour tous invités au congrès

Pour sa 31ème édition, l'UOIF, qui regroupe quelque 250 associations, a mis la cellule familiale au centre des débats. «En l'espace d'un siècle, les mutations ont été majeures, les valeurs sont sans cesse bousculées», a commenté Amar Lasfar. Selon lui, la communauté musulmane a «le devoir de s'interroger», pour participer au grands débats de société, comme «l'avortement, l'euthanasie ou la nature du système éducatif», a-t-il poursuivi.

Quelque 70 personnalités ont été invitées cette année à participer au congrès, dont les controversés Hani et Tariq Ramadan, petits-fils du fondateur des Frères musulmans, mais aussi Ludivine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous, et le père Christophe Roucou, chargé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant