Une ONG dénonce des frappes contre six hôpitaux d'Alep

le
0
    BEYROUTH, 3 août (Reuters) - Les forces gouvernementales 
syriennes ont mené des raids aériens contre six hôpitaux de la 
région d'Alep en l'espace d'une semaine, des attaques qui sont 
assimilables à des crimes de guerre, a déclaré mercredi l'ONG 
américaine Physicians for Human Rights (PHR, Médecins pour les 
droits de l'homme).  
    Les établissements médicaux ont été frappés entre le 23 et 
le 31 juillet, a déclaré le groupe dont le siège est à New York. 
    "Depuis le mois de juin, nous observons un nombre croissant 
d'informations signalant des attaques contre des civils à Alep 
et de frappes contre les infrastructures médicales encore 
existantes", a déclaré Widney brown, directrice des programmes 
de PHR, dans un communiqué.  
    "Chacune de ces attaques constitue un crime de guerre.", 
a-t-elle ajouté.  
    PHR dit avoir récolté les preuves de plus de 370 attaques 
visant 265 établissements médicaux depuis le début de la guerre 
en Syrie en 2011, et la mort de 750 personnels médicaux.  
    Les forces syriennes et leurs alliées, avec le soutien de 
l'aviation russe, assiègent les quartiers sous contrôle rebelle 
d'Alep depuis le début du mois de juillet.  
 
 (John Davison; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant