Une offre légale jugée globablement satisfaisante, mais chère

le
0
CandyBox Images/shutterstock.com
CandyBox Images/shutterstock.com

(AFP) - L'offre légale de biens culturels sur internet est jugée globalement satisfaisante, mais chère par les consommateurs, selon la première vague d'un baromètre réalisé par l'Hadopi et Harris Interactive publié jeudi.

Selon cette étude, 61% des internautes déclarant connaître l'offre légale disent en être satisfaits dans son ensemble.

Parmi les biens culturels évalués, l'offre légale de photos est jugée la plus satisfaisante (75%), suivie de celles de logiciels (74%).

Suivent les jeux vidéos (73%), les livres (68%) et la musique/vidéoclips (68%).

Les séries TV (56% de satisfaits) et les films (52%) arrivent en queue de peloton.

Le prix de l'offre légale est le principal point noir soulevé par les consommateurs, 81% la jugeant chère.

"D'une façon générale, lorsque l'on s'intéresse à la satisfaction des consommateurs, le prix est un critère mal noté. Dans le cas particulier des biens culturels dématérialisés, les notes pourraient de plus avoir été influencées par la comparaison avec l'existence d'une offre gratuite, notamment illicite", précisent les auteurs de l'étude.

Les logiciels et les films sont les biens culturels dont l'offre légale est la plus fréquemment jugée chère par les internautes (82%), suivis de la musique (79%). L'offre légale de photos est la mieux notée (72%).
Pour tous les autres critères évalués dans le baromètre, l'offre légale est notée de façon positive par les internautes.

72% la jugent "facile à trouver", 65% estiment qu'on y trouve des biens culturels "récents" ou "plutôt récents" et 70% que cette offre est "variée".

La qualité technique recueille la meilleure appréciation, 79% des sondés la jugeant "bonne".
Ce baromètre, confié par l'Hadopi à Harris Interactive, a pour objectif "d'évaluer la perception de l'offre légale sur des critères simples (prix, choix, etc.) et d'aboutir à un indice d'attractivité de l'offre légale par catégorie de bien culturel dématérialisé et à un indice global d'attractivité de l'offre légale dont les évolutions pourront être suivies dans le temps", précise le document.

L'étude a été menée du 8 au 22 janvier par internet auprès d'un échantillon national représentatif de 1.500 internautes âgés de 15 ans et plus sélectionné selon la méthode des quotas.

ber/fa/jmg

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant