Une offre ferme d'EDF sur Areva NP attendue dans quelques semaines

le
0
EDF et Areva, tous deux détenus à plus de 80% par l'Etat, se sont mis d'accord sur le principe de cette cession. (© A. C. Poujoulat / AFP)
EDF et Areva, tous deux détenus à plus de 80% par l'Etat, se sont mis d'accord sur le principe de cette cession. (© A. C. Poujoulat / AFP)

«Nous sommes maintenant à quelques semaines de l'envoi d'une offre ferme d'EDF pour l'acquisition d'une part majoritaire d'Areva NP», a déclaré Xavier Ursat lors de la convention annuelle de la Société française d'énergie nucléaire (SFEN).

EDF et Areva, tous deux détenus à plus de 80% par l'Etat, ont annoncé fin janvier s'être mis d'accord sur le principe de cette cession sur la base d'une valorisation de 2,5 milliards d'euros.

Mais une offre engageante reste suspendue au règlement du problème de l'EPR en construction en Finlande, EDF ne voulant pas être exposé aux risques de ce chantier, dont le coût et les délais ont dérapé et qui fait l'objet d'une procédure d'arbitrage entre le consortium Areva-Siemens et leur client finlandais TVO.

Des discussions sont en cours pour trouver une issue à ce contentieux. Fin février, Areva avait fait état de «progrès significatifs».

«L'annonce d'une offre ferme va nous permettre de passer une nouvelle étape dans l'organisation de cette filière dans le domaine des réacteurs», a indiqué M. Ursat, ajoutant que l'opération en elle-même se fera "vraisemblablement début 2017".

Sur le terrain, les choses prendront un peu d'avance.

«A partir du 1er juillet de cette année, les activités qui ont vocation à rejoindre le giron d'EDF, seront regroupées sous l'entité juridique Areva NP», a ainsi précisé Bernard Fontana, PDG d'Areva NP, lors de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant