Une offensive politique pour tenter de contrer l'Ukip

le
0
Le premier ministre britannique s'adresse directement aux électeurs tentés par le parti anti-eurpéen et anti-immigration.

«L'UKIP dicte l'agenda politique en Grande-Bretagne», jubilait Nigel Farage, leader du United Kingdom Independence Party, après les annonces de David Cameron mercredi. Même si, pour le tribun nationaliste au langage fleuri, ces mesures s'apparentent à «essayer de tuer le renard de l'Ukip avec une catapulte en spaghettis mouillés», il exulte de voir le premier ministre venir jouer sur son propre terrain. Le parti anti-européen et anti-immigration pourrait arriver en tête au scrutin européen de mai et, surtout, troubler le jeu des législatives de 2015.

«Les annonces de David Cameron s'inscrivent déjà dans le cadre de la campagne électorale pour 2015, où le champ de bataille sera complètement différent de ce qu'on a connu auparavant. Au lieu d'un affrontement traditionnel entre conservateurs et travaillistes va se jouer un bras de fer e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant