Une nuit chez les Masai avec catch américain, bières fraîches et musique électro

le
0
Dans un bar d'Olposmoru. Depuis l'électricité et les ampoules LED, l'ambiance s'est réchauffée dans les restaurants du village.
Dans un bar d'Olposmoru. Depuis l'électricité et les ampoules LED, l'ambiance s'est réchauffée dans les restaurants du village.

Traversée d’une Afrique bientôt électrique (3). A Olposmoru, village kényan à la frontière tanzanienne, où les soirées, désormais rythmées par la télévision, se finissent à l’aube.

Une clé de nuque brutale, suivie du coup de la corde à linge et d’une projection hors du ring. Les deux catcheurs américains huileux aux dos maçonnés s’invectivent l’œil torve. Leurs silhouettes vibrent un peu. La connexion n’est pas très bonne. Ce qui ne perturbe aucunement la dizaine de Masai regroupés devant la télévision du Meka Hotel. Certains portent la shuka, cape rouge traditionnelle, et le poignard au côté, d’autres des habits occidentaux satinés de poussière. Tous observent avec attention cet étrange spectacle, parfois avec ravissement, lâchant quelques rires, parfois avec circonspection. Ils attendent avec impatience le journal de 19 heures. D’autres Américains débarquent dans un clip de rap, puis de blonds mannequins filiformes défilent au rythme d’une musique électro. Les regards sont hypnotisés. Ce qui n’empêche pas le patron de cette cantine minuscule de zapper encore et encore avec une fierté non dissimulée.

Il faut dire qu’il y a matière à orgueil. Le Meka Hotel était, il y a près d’une année, le premier restaurant à recevoir l’électricité et le bouquet satellite dans tout le village d’Olposmoru. Mille âmes aux confins de la sublime réserve d’Olarro, au sud du Kenya. Une langue de terre sèche, pendue à tous les vents à 300 m de la frontière tanzanienne. Trop loin pour que le gouvernement kényan décide d’y étendre son réseau national d’électricité. Celui-ci s’est arrêté à 40 km du village. Il a donc fallu trouver une solution. C’est l’entreprise américano...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant