«Une nouvelle sexualité doit prendre place»

le
0
INTERVIEW - Marie-Hélène Colson est médecin psychothérapeute et sexologue, directrice d'enseignement de sexologie à la faculté de médecine de Marseille. Elle a notamment écrit Séduire. Psychologie de la séduction (Éditions Larousse).

LE FIGARO. - L'intérêt scientifique accordé aujourd'hui à la vie sexuelle des plus âgés signifie-t-il selon vous qu'un tabou est levé?

Marie-Hélène COLSON. - Je pense que nous sommes en train de passer d'un tabou, l'impossibilité d'imaginer que les plus de 70 ans ont une sexualité active, à une normatisation, l'obligation de jouir pour tous. Ce même glissement de paradigme se passe pour les personnes handicapées, les obèses et autres déshérités de la beauté physique... Bien sûr, on reconnaît la sexualité de toutes ces personnes, mais en créant aussi de nouvelles normes à force de diffuser des idées totalement fausses. Ainsi on entend dire que si un senior n'éjacule pas trois fois par semaine ou si une femme ménopausée n'atteint pas l'orgasme régulièrement, ils mettent leur santé en danger!

Quelles conséquences cela a-t-il dans votre pratique clinique?

Les personnes qui consultent ont souvent une approche totalement médicalisée de la vie sexuel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant