Une nouvelle règle du FMI donne un coup de pouce à l'Ukraine

le
0
 (Actualisé avec réaction de la Russie) 
    WASHINGTON/MOSCOU, 8 décembre (Reuters) - Le Fonds monétaire 
international (FMI) a annoncé mardi une nouvelle règle qui lui 
permettra de continuer à soutenir les pays n'honorant pas leurs 
échéances vis-à-vis de créanciers dits officiels, c'est-à-dire 
un Etat ou une institution publique. 
    Il s'agit d'une bonne nouvelle pour l'Ukraine dans 
l'éventualité d'un défaut de paiement sur les trois milliards de 
dollars qu'elle doit à la Russie. 
    Une règle du FMI prévoyait jusqu'à présent que l'institution 
ne pouvait plus prêter à un pays s'il faisait défaut sur une 
créance détenue par le secteur dit officiel. 
    C'est précisément cette règle qui vient de changer, a 
déclaré le porte-parole du FMI dans un communiqué. De plus 
amples détails seront donnés dans les prochains jours, a-t-il 
ajouté. 
    La Russie a prêté 3 milliards de dollars (2,77 milliards 
d'euros) à l'Ukraine en décembre 2013, trois mois avant le 
renversement de l'ancien président ukrainien Viktor 
Ianoukovitch. 
    Moscou a déclaré à plusieurs reprises que la dette de 
l'Ukraine à son égard ne pouvait faire l'objet d'un accord de 
restructuration parce elle représentait un prêt d'un Etat 
souverain. 
    Le ministre russe des Finances n'a pas tardé à réagir à la 
décision du FMI. 
    "La décision de changer les règles paraît précipitée et 
partiale", a déclaré Anton Silouanov à des journalistes. 
    "Elle est prise exclusivement au détriment de la Russie et 
afin de légaliser le non-remboursement par Kiev de ses dettes", 
a-t-il ajouté. 
     
 
 (Krista Hughes à Washington et Lidia Kelly à Moscou; Patrick 
Vignal pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux