Une nouvelle région de Guinée touchée par la fièvre Ebola

le
0

CONAKRY, 3 septembre (Reuters) - Le gouvernement guinéen a annoncé mercredi qu'un nouveau foyer de fièvre Ebola avait été décelé dans la préfecture de Kérouane, zone du pays épargnée jusque-là par l'épidémie. La Guinée, premier pays à avoir signalé la fièvre hémorragique, en mars dernier, dit être en train de contrôler l'épidémie, mais les autorités ont annoncé la découverte de neuf nouveaux cas dans la région de Kérouane, dans le sud-est du pays. Ce secteur, à 750 km au sud-est de la capitale Conakry, se trouve près de la région où l'épidémie s'est déclarée en mars. "Un nouveau foyer a été signalé à Kérouane mais nous avons dépêché une équipe pour le contenir", a déclaré Aboubacar Sikidi Diakité, qui dirige une cellule d'urgence sur la maladie d'Ebola en Guinée. Les neuf cas en question ont été détectés dans la ville de Damaro, et, au total, 18 personnes ont été placées en observation, a précisé le ministère guinéen de la Santé. Ce foyer s'est déclaré après l'arrivée d'un malade en provenance du Liberia voisin, indique le ministère de la Santé. A la date du 1er septembre, la Guinée avait comptabilisé 749 cas de la fièvre Ebola sur son territoire, dont 489 ont été mortels. (Saliou Samb; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant