Une nouvelle pluie de critiques s'abat sur les agences de notation

le
0
Economistes et politiques critiquent la décision de l'agence de notation Moody's d'avoir dégradé la Grèce et l'Espagne, à la veille d'un important sommet européen. Bruxelles promet des réformes «fondamentales» des agences de notation.

Tous les experts s'accordent à dire que ce mois de mars est décisif pour la zone euro. Tellement décisif que Moody's a cru bon de remettre un coup de pression sur les pays européens, à la veille d'un important sommet européen, en dégradant la note de la dette espagnole. Et ce quelques jours après avoit fait de même avec la Grèce. Pour Nicolas Véron, économiste du Think Tank européen Bruegel, «Moody's ne fait que refléter le consensus en cours sur les marchés selon lequel les chefs d'Etat devraient s'entendre rapidement sur les mesures nécessaires pour mieux faire face à la crise de la dette».

«Les agences de notation veulent dicter leur loi à l'Europe»

Alors que c'est justement ce que l'Europe s'apprête à finaliser vendredi, l'agence de notation ne serait-elle pas en train de mettre à nouveau le feu aux poudres ? Ou diagnostiquerait-elle un manque d'entrain de la part des pays européens à trouver un consensus ? Pour Philippe Dessertine, directeur de l'Insti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant