Une nouvelle méthode pour détecter les polluants dans l'eau

le
0
La pollution de l'eau est un problème écologique majeur qui reste difficilement détectable.
La pollution de l'eau est un problème écologique majeur qui reste difficilement détectable.
Il s'agit de recourir à des nanoparticules capables de détecter et de capturer des polluants même à de faibles concentrations.

Une belle découverte que l'on doit à des chercheurs de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EFPL, Suisse) qui ont mis au point un système de détection basé sur des nanoparticules recouvertes de « poils » minuscules. « Les moyens de contrôle actuels sont trop coûteux et complexes », estime Francesco Stellaci, spécialiste des matériaux à l'EFPL, dans un communiqué repris par nos confrères de 20 Minutes. Les travaux qui seront publiés dimanche dans la revue britannique Nature Materials sont à l'inverse beaucoup plus simples d'accès et d'utilisation.
Le dispositif consiste en une languette de verre recouverte de ces nanoparticules « poilues » ; et lorsqu'un ion doté d'une charge positive « C » comme le méthylmercure ou le cadmium est capté entre deux poils, ceux-ci se referment et piège l'ion. Il suffit ensuite de mesurer la conductivité électrique de la bandelette pour connaître la concentration de polluant d'une eau.

Une étape importante de la protection de l'environnement
Jugés trop fastidieux d'utilisation, les moyens conventionnels utilisés jusqu'à présent coûtent de surcroît très cher et n'ont jamais permis de traiter efficacement la pollution des eaux. « On surveille les taux dans l'eau potable de temps à autre et si les résultats sont bons, on part du principe qu'entrete
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant