Une nouvelle génération d'hommes politiques en Serbie

le
1
La volonté de la Serbie d'adhérer à l'Union européenne a fait émerger de nouvelles figures politiques. Des jeunes motivés à la pointe de la diplomatie.

Arrestation des criminels de guerre, réconciliation avec ses voisins, détente avec Pristina... Sur la scène internationale, la Serbie marque des points. Aujourd'hui, ce pays considéré il y a encore une dizaine d'années comme un paria a obtenu le statut de candidat à l'Union européenne. «Cette reconnaissance tant attendue est le fait d'une nouvelle génération d'hommes politiques qui a pris en main la diplomatie du pays avec pour ambition de tourner une fois pour toutes la page de Milosevic», estime un observateur occidental. Trois d'entre eux - Vuk Jeremic, Bozidar Djelic et Borislav Stefanovic - sont aussi en passe de réussir un pari jugé longtemps impossible: ouvrir les portes de l'UE à la Serbie tout en ne lâchant rien - ou presque - sur le Kosovo.

Ministre des Affaires étrangères à 31 ans? En Serbie, c'est possible. Vuk Jeremic (né en 1975) est pourtant un pur produit de l'école anglo-saxonne, formé à la Kennedy School of Government, la pépinière américa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 2 mar 2012 à 10:28

    JPi - ...l'Union Européenne a fait émerger de nouvelles figures politiques. Des jeunes motivés à la pointe de la diplomatie... Pas chez nous, c'est bien domage!