Une nouvelle donne pour les géants de l'agrochimie

le
0
Roundup, le célèbre désherbant de Monsanto. (© Monsanto)
Roundup, le célèbre désherbant de Monsanto. (© Monsanto)

Qui va racheter qui ? Les champions mondiaux des herbicides et autres pesticides abondamment répandus sur les cultures pour «nourrir la planète» sont à la veille de rebattre les cartes. Selon le bureau d’études de Morgan Stanley, la consolidation du secteur est en marche. Mais pour l’instant, il est encore difficile d’y voir clair car les opérations financières ne pourraient concerner que tout ou partie des actifs des uns et des autres.

À la manœuvre, Bayer et Monsanto dont les dirigeants ont récemment rappelé leur envie de participer à la consolidation du secteur. Un mouvement que Monsanto a d’ailleurs qualifié d’inévitable. Les deux géants ont de fait pris place du coté des acquéreurs. Dans son coin, BASF a révélé son intérêt pour tout ou partie des actifs de Syngenta. Pendant ce temps là, le patron de Dupont, ainsi que celui de Dow ont avoué que tout le monde parle avec tout le monde. Et qu’un rapprochement créera de la valeur pour les actionnaires.

L’affaire est compliquée, notamment du point de vue des autorités de la concurrence. Une fusion géante entre deux acteurs majeurs aboutirait forcément à des cessions d’actifs que les autres s’empresseraient de se disputer. Même Syngenta, perçu aujourd’hui comme une cible potentielle se dit prêt à étudier toutes les options.

Mais dans ce jeu, il n’y a pas que la chimie

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant