Une nouvelle affaire de «fadettes» à Marseille

le
0
Le procureur de Marseille s'est fait communiquer les relevés détaillés de communications téléphoniques de deux journalistes du Monde , qui enquêtaient sur le milieu Corse.

L'enquête de la juge Sylvia Zimmermann sur l'affaire des «fadettes» dans l'affaire Bettencourt provoque des soubresauts à Marseille. La juge, saisie de la plainte pour «violation du secret professionnel» initiée par deux journalistes du Monde, a contacté l'opérateur Orange pour connaître les conditions et les dates de saisies de leurs factures téléphoniques détaillées, les fadettes. À cette occasion, elle a découvert que les relevés de deux autres collaborateurs du quotidien avaient été consultés dans un toute autre dossier.

«Cette fois, ce n'est pas le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, qui est mis en cause, mais son homologue marseillais, Jacques Dallest», explique Le Parisien, qui a révélé l'affaire samedi matin. «Selon nos informations, le 23 avril 2010, ce magistrat a réclamé que lui soient fournies les factures détaillées de Jacques Follorou, un journaliste du Monde chargé notamment des affaires corses», écrit le quotidien, ainsi que du jou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant