Une mission parlementaire britannique interdite à Hong Kong

le
1

LONDRES, 30 novembre (Reuters) - Une mission de parlementaires britanniques, chargée d'examiner les relations entre la Grande-Bretagne et son ancienne colonie de Hong Kong, s'est vu refuser l'accès au territoire de la région administrative spéciale rattachée à la Chine, a annoncé le chef de la délégation, dimanche. "J'ai été informé par l'ambassade de Chine que si nous tentions de nous rendre à Hong Kong, nous nous verrions refuser le droit d'entrée", a dit Richard Ottaway, président de la commission des Affaires étrangères, dans un communiqué. "Nous sommes une commission des membres élus du Parlement d'une nation démocratique qui souhaite examiner les relations diplomatiques britanniques avec Hong Kong. Le gouvernement chinois agit d'une manière ouvertement antagoniste en nous refusant l'accès afin que nous puissions faire notre travail", a-t-il ajouté. La commission entendait évaluer les relations entre la Grande-Bretagne et Hong Kong 30 ans après que Londres a accepté de rétrocéder son ancienne colonie à la Chine et la manière dont les termes de cette rétrocession sont mis en oeuvre. Ce refus opposé par Pékin intervient au moment où le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong est confronté à une vague de protestations en faveur d'une ouverture démocratique. Les manifestants dénoncent en particulier le fait que la Chine ait refusé que la désignation du gouvernement de la région prévue en 2017 s'accomplisse d'une manière pluraliste. Ottaway a souhaité qu'un débat sur cette question soit organisé d'urgence au sein du Parlement britannique. La Chine refuse l'enquête parlementaire britannique, estimant qu'aucune autorité étrangère ne peut s'immiscer dans les affaires internes du pays. (William James; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le dimanche 30 nov 2014 à 22:59

    circulez,y rien à voir!