Une ministre prend le pouls de la Nuit debout

le
1
J?ai essayé de comprendre. Pour moi, cette forme d?expression citoyenne doit être entendue a déclaré Axelle Lemaire mardi, en marge du mouvement Nuit debout.
J?ai essayé de comprendre. Pour moi, cette forme d?expression citoyenne doit être entendue a déclaré Axelle Lemaire mardi, en marge du mouvement Nuit debout.

Le ministère de l'Économie compte un nouvel agent secret. Dimanche, Axelle Lemaire, la secrétaire d'État chargée du Numérique, a infiltré ni vu ni connu le mouvement citoyen Nuit debout pour en prendre le pouls. Première incursion d'un représentant du gouvernement place de la République depuis le 31 mars, date du début de l'occupation, la visite d'Axelle Lemaire a été organisée de son plein gré dans la plus grande discrétion. "Ce n'est pas pour s'associer à la protestation contre la loi travail, mais pour nourrir sa réflexion personnelle. Elle voulait comprendre les aspirations des participants [et] la façon dont se déroulent les débats", confie son entourage au

Parisien

. Résultat : la ministre a déambulé en catimini parmi les manifestants en début de soirée sans même en avertir Matignon.

Invitée sur le plateau de L

'Opinion

mardi, l'intéressée a justifié sa démarche : "J'ai essayé de comprendre. Pour moi, cette forme d'expression citoyenne doit être entendue." Cette manifestation inédite - et qui dure maintenant depuis 12 jours ? ne semble pas l'avoir laissée insensible  : "Aujourd'hui, la démocratie dans ses fondamentaux est mise en cause et il y a très certainement un manque d'espace pour le débat public [?] Un rendez-vous électoral tous les cinq ans ne suffit pas à faire vivre un État de démocratie permanente."

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 12 avr 2016 à 17:57

    Comme si nous étions en démocratie! Ce n'est qu'une démocratie de façade, une fois élus, ils font ce qu'ils veulent