Une mine d'or occupée en Afrique du Sud

le
0

Commodesk - La situation s'envenime dans la mine d'or sud-africaine de Kusasalethu. Selon Harmony Gold, 1.700 mineurs refusent ce 21 décembre de remonter à la surface, au lendemain de l'annonce de la fermeture, un jour plus tôt que prévu, de la mine pour les congés annuels.

Les protestataires, menés selon Harmony Gold par l'Association of Mineworkers and Construction Union (Amcu), réclament la réintégration de 578 mineurs mis à pied par la compagnie sud-africaine à la suite d'une grève jugée illégale, le 15 décembre. Les grévistes demandaient des augmentations de salaire.

Le 20 décembre, 10 mineurs ont été blessés par des agents de sécurité et des policiers, selon la presse locale.

Un mois plus tôt, deux mineurs avaient trouvé la mort dans cette mine lors d'affrontements entre les affiliés à l'Amcu, syndicat dissident, et ceux du National Union of Mineworkers (NUM), majoritaires.

Les négociations n'ont jamais tout à fait abouti depuis la reprise du travail à Kusasalethu, le 25 octobre dernier, après une grève de trois semaines qui avait coûté à la compagnie 13.000 onces de perte de production.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant