Une milice de la communauté peule au Mali dépose les armes

le
0
    BAMAKO, 19 novembre (Reuters) - Une milice de défense de la 
cause de la communauté peule au Mali a annoncé samedi qu'elle 
déposait les armes pour s'associer à la recherche de la paix 
prônée par les autorités de Bamako. 
    L'Alliance nationale pour la sauvegarde de l'identité peule 
et la restauration de la justice est l'un des trois groupes 
ayant revendiqué une attaque contre une base militaire du centre 
du pays en juillet qui a fait 17 morts. 
    Son chef, Oumar Aldiana, a expliqué dans une interview qu'il 
n'avait jamais été question pour son mouvement, fondé en juin 
2015, de saper l'intégrité territoriale du Mali "ou de faire la 
guerre au Mali". "Pour le moment, l'alliance va dépoer les armes 
(...) et se joindre au processus de paix", a-t-il ajouté.  
    Les Peuls vivent surtout dans la région de Mopti, sont 
nomades et éleveurs de bétail. Ils ne se reconnaissent pas dans 
les groupes islamistes armés qui restent actifs au Mali.  
    Lié à Al Qaïda, Ansar Dine est l'un de ceux-là et a profité 
en 2012 du soulèvement touareg pour s'implanter dans le Nord. 
    Ces groupes ont été repoussés début 2013 lors d'une 
intervention militaire de la France, l'opération Serval, alors 
qu'ils progressaient vers Bamako. Mais le niveau de violences 
s'est de nouveau intensifié cette année. 
 
 (Adama Diarra, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant