Une milice chiite promet de prendre Falloudja si les civils partent

le
0
    BAGDAD, 4 juin (Reuters) - Une milice chiite irakienne a 
annoncé samedi son intention de prendre Falloudja, bastion de 
l'organisation radicale sunnite Etat islamique à l'ouest de 
Bagdad, une fois que les civils auront quitté la ville, revenant 
ainsi sur de précédentes promesses de laisser cette tâche à 
l'armée régulière. 
    "Nous n'entrerons pas dans Falloudja tant que des familles 
seront à l'intérieur", a déclaré Hadi al Amiri, chef de 
l'Organisation Badr, plus grande composante de la coalition de 
milices chiites connue sous le nom de Hachid Chaabi 
(Mobilisation populaire).  
    Mais, prié par des journalistes de décrire ce qui pourrait 
survenir si les habitants de la ville parvenaient à s'enfuir, il 
a répondu: "Bien sûr, nous entrerons et nous débarrasserons la 
ville de cette tumeur cancéreuse, et personne ne nous en 
empêchera." 
    Falloudja est la première ville irakienne que l'Etat 
islamique a capturée, en janvier 2014, et la deuxième plus 
grande ville du pays que l'organisation djihadiste contrôle, 
après Mossoul dans le Nord.  
    Les responsables politiques sunnites irakiens ont déjà 
averti que la présence de miliciens chiites aux côtés de l'armée 
régulière engagée depuis le 1er juin dans la reconquête de la 
ville risquait de déclencher des violences interreligieuses.  
    Il y a quelques jours, Hadi al Amiri avait déclaré que les 
milices chiites participeraient aux opérations d'encerclement de 
Falloudja mais laisseraient aux troupes régulières le soin 
d'entrer dans la ville, où quelque 50.000 civils sont pris au 
piège selon les Nations unies.  
 
 (Maher Chmaytelli; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant