Une milice chiite irakienne avertit les pays arabes sur la Syrie

le
0
    BAGDAD, 7 février (Reuters) - L'une des milices chiites les 
plus puissantes d'Irak a averti dimanche que l'envoi de troupes 
en Syrie ou en Irak par les pays arabes sunnites du Golfe 
"ouvrirait les portes de l'enfer".  
    L'Arabie saoudite, Bahreïn ou les Emirats arabes unis se 
sont dits prêts ces derniers jours à intervenir en Syrie avec 
des troupes au sol si la coalition internationale dirigée par 
les Etats-Unis pour lutter contre l'organisation Etat islamique 
(ou Daech selon son acronyme arabe) en prend la décision. 
    Dans un communiqué, la milice chiite irakienne Kataib 
Hezbollah estime que "les royaumes arabes ont essayé les 
mercenaires de Daech pour mettre en oeuvre leurs projets 
malveillants en Syrie et en Irak, et ils ont échoué".  
    La milice soutenue par l'Iran appelle les dirigeants 
saoudiens à "ne pas prendre de risque et à apprendre la leçon".  
    Kataib Hezbollah, dont le chef, Abou Mahdi al Mohandes, 
dirige la coalition de milices principalement chiites qui 
combattent l'EI aux côtés des forces régulières irakiennes, a 
également envoyé des combattants en Syrie pour épauler les 
forces fidèles au président Bachar al Assad.  
     
     
 
 (Stephen Kalin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant