Une mère donnerait son utérus pour permettre à sa fille d'enfanter

le
0
En Suède, une équipe médicale envisage de greffer l'utérus d'une mère sur sa fille. Une première mondiale, qui conduirait à une étrange situation : une jeune femme portant un enfant dans l'utérus où elle-même a grandi.

S'il est devenu relativement courant de voir un malade recevoir un rein d'un membre de sa famille, le don d'utérus d'une mère à sa fille reste, à ce jour, inédit. C'est pourtant ce qu'est prête à faire Eva Ottosson, 56 ans, pour sa fille Sara, 25 ans, qu'une malformation empêche d'enfanter. Un geste qui conduirait à une situation encore jamais vue, la jeune femme portant son enfant dans l'utérus où elle-même s'est développée bébé.

Enseignante en Suède, Sara souffre du syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser (MRKH), une maladie rare qui empêche les organes reproducteurs de se développer. Dans le cas où la greffe d'utérus de sa mère prendrait, elle pourrait recourir à une fécondation in vitro avec un de ses ovules et le sperme de son mari. L'accouchement se ferait obligatoirement par césarienne. L'utérus serait retiré au bout de deux à trois ans, pour éviter les complications.

Eva et Sara ne sont pas les seules candidates à cette opération. Selon l'équ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant