Une menace pour l'avenir des laboratoires Servier

le
0
L'an dernier, le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique a continué de progresser pour atteindre 3,9 milliards d'euros.

Servier a longtemps soutenu que l'affaire du Mediator, qui a éclaté à l'automne 2010, avait peu d'impact sur son activité. Il est vrai que le laboratoire réalise plus de 80 % de ses ventes à l'étranger, et que hors de France, le scandale de l'antidiabétique prescrit comme coupe-faim, a eu une résonance limitée. L'an dernier, le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique a continué de progresser pour atteindre 3,9 milliards d'euros. Seule, son activité dans l'Hexagone est en recul.

Mais l'image de Servier s'est évidemment dégradée et plusieurs risques pèsent aujourd'hui sur le deuxième laboratoire français, derrière Sanofi. À commencer par le montant des indemnités et pénalités qu'il pourrait avoir à verser, au terme des différentes procédures judiciaires en cours. Un danger auquel le groupe Servier estime pouvoir faire face, grâce à sa trésorerie, qui s'élève encore, affirme-t-il début mai, à 2 milliards d'euros.

D'autres médicaments sur la selette

M

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant