Une même maladie mentale chez les soldats et les sportifs

le
0
Certains soldats ayant subi des traumatismes liés à des explosions développent une maladie mentale touchant particulièrement les adeptes de sports violents comme le football américain et le hockey sur glace.

Les causes exactes des syndromes post-traumatiques qui exposent des milliers de vétérans de conflits violents à des dépressions et divers troubles psychiatriques sont encore mal comprises. Des chercheurs américains ont pour la première fois fait un lien entre les effets des explosions avec une maladie dégénérative du cerveau, l'encéphalopathie traumatique chronique (CTE en anglais). On les associait surtout à des sportifs de haut niveau dans des disciplines avec des contacts violents, comme le football américain et le hockey sur glace.

Cette maladie grave se traduit par une dégénérescence lente du cerveau, entraînant entre autres des troubles de la mémoire, des tendances suicidaires, une augmentation de l'agressivité et des démences. Aucun traitement n'est connu, et les cas de CTE ne sont scientifiquement diagnostiqués que par des analyses post-mortem. L'équipe du Dr Lee Goldstein de l'école de médecine de la Boston University a trouvé les traces de cette dégén

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant