Une majorité pour une procédure de destitution contre Rousseff

le
0

BRASILIA, 23 mars (Reuters) - A la suite du scandale de corruption impliquant le groupe pétrolier Petrobras PETR4.SA , la popularité de la présidente Dilma Rousseff est au plus bas et près de 60% de Brésiliens sont favorables à une procédure de destitution, selon un sondage CNT/MDA publié lundi. La cote de popularité de la présidente tombe à 18,9%, contre 55,6% dans le précédent sondage CNT/MDA réalisé il y a six mois. D'après l'enquête, 59,7% des personnes interrogées sont favorables à une procédure de destitution et 64,8% jugent de façon négative l'action du gouvernement. Seuls 10,8% ont une opinion positive de l'équipe au pouvoir. En septembre, 41% des Brésiliens jugeaient "très bonne" ou "bonne" l'action du gouvernement. Si l'élection présidentielle avait lieu aujourd'hui, le chef de l'opposition Aecio Neves l'emporterait avec 55,7% des suffrages et Rousseff n'obtiendrait que 16,6%. Lors du scrutin présidentiel d'octobre dernier, Neves avait recueilli 48,4% face à Rousseff, 51,6%. Ce sondage MDA/CNT a été réalisé auprès de 2.002 personnes entre le 16 et le 19 mars. (Anthony Boadle, Guy Kerivel pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant