Une majorité de Français ne veut plus voir DSK en politique

le
0
L'ancien directeur général du Fonds monétaire international devrait être en France la semaine prochaine. Un retour à hauts risques.

Le reflux de la popularité est l'épreuve la plus délicate du caractère, disait Barnave, idole des foules au début de la Révolution et guillotiné deux ans plus tard. Un jugement que Dominique Strauss-Kahn pourrait cosigner. Malgré l'abandon des poursuites par le procureur de New York, l'ancien favori des sondages pour la course à l'Élysée demeure rejeté par une majorité écrasante de Français. Selon une enquête BVA pour RTL, Orange et la presse quotidienne régionale parue vendredi, 80 % des personnes interrogées ne «souhaitent pas» que l'ancien ministre de l'Économie soit candidat à la primaire du PS pour la présidentielle de 2012.

Le rejet de DSK par les Français s'est beaucoup accentué au cours de l'été. Seules 54 % des personnes interrogées par BVA le 1er juillet se déclaraient alors opposées à son retour dans la course à l'Élysée. Désormais, au terme de l'enquête d'opinion (réalisée les 23 et 24 août auprès d'un échantillon

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant