Une maison signée Claude Parent à vendre pour 1,2 million

le
0

EN IMAGES - L’architecte français décédé en ce début de semaine est connu pour ses constructions d’une grande liberté formelle. C’est donc un parangon du genre que Le Figaro Immobilier vous fait découvrir.

Un témoignage marquant de l’architecture moderniste. Cette maison aux formes atypiques a été réalisée entre 1963 et 1965 par l’architecte Claude Parent - Grand prix national de l’architecture en 1979 et décédé ce 27 février 2016 - dans la ville de Bois-le-Roy, en lisière de la forêt de Croth, profitant ainsi à la fois d’un environnement naturel préservé aux abords de la vallée de l’Eure, et d’une relative proximité de la capitale (à peine 90 kilomètres). Elle se situe au cœur d’un parc vallonné de 3,5 hectares.

Son apparences, ses contours et ses toitures obliques en font un édifice remarquable du XXe siècle doté d’une forte valeur architecturale et patrimoniale. À l’intérieur, cette maison de plain-pied s’étend sur une surface de 400 mètres carrés, où l’on trouve un majestueux espace de réception de 150 mètres carrés ouvert sur une spacieuse terrasse de 42 mètres carrés, avec un premier volume correspondant à l’ancien atelier, une salle à manger et un salon avec cheminée.

Cet espace est surplombé par une mezzanine qui accueille un bureau faisant également office de bibliothèque. Le reste de la maison abrite une suite parentale, trois chambres, deux salles de bain, une cuisine, un office et une réserve. Une dépendance de 35 mètres carrés, un garage double et un sous-sol aménagé complètent l’ensemble. Son prix: 1,2 millions d’euros.

50 nuances de béton

Quelle est la spécificité de cette maison? Elle démontre l’habileté de l’architecte à travailler sur le béton armé. «À l’intérieur, le délicat traitement du béton mis à nu vient faire écho au sculptural mouvement des toitures. Des jeux successifs de cadrages viennent guider le regard et ouvrir pleinement la maison sur l’extérieur», écrit le site Architecture de collection qui est également chargé de la vente de ce bien d’exception.

Parmi les éléments qui accentuent encore davantage la singularité de cette maison, on note une recherche esthétique que l’on retrouve dans plusieurs détails: la frise de bois encerclant la maison, le garde-corps métallique de la mezzanine, le traitement des sols... Les volumes se complètent, les formes s’animent et créent une atmosphère propice à la créativité et au repos.

Si vous aimez les maisons et les constructions en béton, nous vous incitons vivement à lire notre article qui recense diverses constructions qui subliment le béton. Côté esthétique, on le dit souvent affreux. Sans charme et sans âme. Le béton est bien souvent associé aux parkings grisâtres, aux barres d’immeubles communistes, aux blockhaus... Aujourd’hui, on trouve pourtant du béton dans deux tiers des habitations!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant